lettre ouverte au ministre

Publié le 6 Mai 2021

je  vous montre mon courrier au ministre. en espérant avoir une réponse

Brigit08

Monsieur Olivier Veran

Ministre de la Santé et des Solidarités

Ministère des Solidarités et de la Santé

14, rue Duquesne

75350 Paris

Carignan le 06 mai 2021


 

Objet : Visite à un hospitalisé :


 

Monsieur le Ministre,


 

Je souhaite par la présente vous demander une faveur envers mon frère ..... malgré cette période particulière de pandémie.

Mon frère est hospitalisé depuis le 13 avril 2021 au CHI de Charleville -Mézières dans les Ardennes : urgences à Sedan, puis pneumologie à Charleville, puis SSR à Sedan , puis rhumatologie à Charleville avant un retour en SSR à Sedan prévu dans quelques jours.

J'ai 70 ans et notre maman a 90 ans. L'hôpital est devenu une prison . Nous n'avons pas le droit de visite . Ne serait ce que 5minutes une fois par semaine . Je suis prête à payer pour mettre une sur-blouse , des bottes etc ; tout ce qui est nécessaire pour la protection du service hospitalier .

je suis une infirmière et cadre de santé en retraite. Je travaillais quand on a supprimé les lits à l'hôpital. Je connais le problème du taux d'occupation des lits et des durées de séjour. Je ne savais pas qu'un jour les malades seraient en prison.

Je demande votre compassion et un peu d'humanité envers nous mais aussi pour toutes les familles qui sont dans notre cas.


 

En espérant une autorisation de visite, je vous remercie d'avance de l’attention que vous porterez à ma requête.


 

Rédigé par Brigit08

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lyly 07/05/2021 09:30

ah oui vraiment trop triste cette situation c'est pire que la prison car il me semble que les prisonniers on des visites et que grâce a cette pandémie certains ont été remis en liberté, je comprends ton angoisse j'ai perdu mon frère avant cette pandémie et je suis contente de l'avoir revu une dernière fois bien que la vision de son visage et surtout de son regard et resté gravé dans ma mémoire
bises solidaires